Mr. Puffs: Puffacile d’y résister

Avec la participation de Mathieu Plante

Photo: Stéphanie Paradis

J’ai eu la chance de croiser un food truck de Mr. Puffs il y a déjà deux ans de cela, alors que je sillonnais les rues du Quartier des spectacles lors du festival Juste pour rire. Bien sûr, moi qui a la dent sucrée (ok, disons plutôt le dentier au complet!), l’appel du beigne et de son odeur ont eu raison de moi.

Deux longues années se sont écoulées, sans que jamais je n’oublie vraiment ces bouchées de beigne que j’avais férocement engouffrées cette soirée-là.

Et là, j’aperçois cette bannière au coin des boulevards des Récollets et des Forges − oui oui, dans MA ville chérie − cette bannière orange et noire que je reconnais aussitôt. Bénédiction!!!

Photo: Stéphanie Paradis

— Stéphanie: «Es-tu allé chez Mr. Puffs?»
— Mathieu: «Ohhhhhhhh! Oui, j’y vais genre une fois par semaine depuis un mois!»
(reconstitution d’une conversation véridique)

Vous vous demandez peut-être si Trois-Rivières avait réellement besoin d’une autre beignerie ou crèmerie. Sachez tout d’abord que ces beignes n’ont absolument RIEN à voir avec ce qu’on retrouve chez Tim Hortons. On parle ici de bouchées fraichement frites, servies encore chaudes avec la garniture de notre choix, et même possiblement accompagnées de crème glacée (intelligent amalgame de chaud et de froid). Des bouchées croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur, garnies par exemple de caramel, de chocolat aux noisettes, de miel, de sucre et cannelle… Si cela ne vous convainc pas de vous y rendre immédiatement, j’ajoute qu’ils offrent également une grande sélection de breuvages chauds ou froids au café.

Si vous arrivez dans un moment moins achalandé (étant donné que Mathieu a testé toutes les heures du jour pour se gaver de beignes), il se peut que l’attente soit longue avant de recevoir votre commande, mais vous aurez au moins la chance de voir les splendides puffs se faire confectionner sous vos yeux, le temps de saliver juste assez. Vous aurez par contre probablement plus de chance pour vos garnitures: ils seront plus généreux, car parfois dans l’empressement, ils sont chiches. On trouve dommage également qu’ils sont parfois à court de crème anglaise, et n’en refont juste pas. On n’a pas trop compris celle-là.

Photo: Stéphanie Paradis

On a également un petit bémol concernant la quantité de puffs dans les boites. 12, 30, ou bien un chiffre astronomique. Douze, ce n’est pas toujours assez. 30, c’est trop. On a fait le test, et non, le lendemain, les puffs ne sont pas aussi bons. Ça passe, mais ça n’a rien à voir. Quant aux garnitures, j’ai beau alterner entre le caramel crémeux et le caramel salé, je n’ai toujours pas fait la différence, et je me demande chaque fois lequel j’ai commandé. Signe peut-être que le caramel salé manque de « salé ».

Notre conclusion: Oui, on avait besoin d’un Mr. Puffs à Trois-Rivières!

Nous sommes déjà de grands amoureux de Mr. Puffs! Énorme pouce en l’air pour le goût et le bon rapport qualité/prix, mais nous apprécierions voir apparaître de nouvelles garnitures (des éditions limitées peut-être?), notamment avec des fruits frais.

Pour ne pas manquer nos prochains articles de blogue, abonnez-vous à la page Facebook d’Assemblage Requis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.