Chronique plein-air: la raquette

Wouhou!! Y neige!! Bon, p-ê pas assez pour avoir besoin de raquettes, mais ça va venir utile éventuellement. Aujourd’hui! Oui je parle de raquettes à neige!! C’est lfun dla raquette!! =D

Poids : Premièrement, le choix de la grandeur de raquette est déterminé au départ par le poids de la personne. Je vous donne la charte universelle, celle sur qui on peut se baser si on a pas d’autre information.

Femme : jusqu’à 140 lbs = 21″
140 – 190 lbs = 25″
190 – 240 lbs = 30″ (disponible dans certains modèles seulement)

Homme : jusqu’à 190″ = 25″
190 – 230 = 30″
230 – 290 = 36″ (disponible dans certains modèles seulement)

MAIS! Il faut aussi tenir compte de la grandeur de la personne. Selon certaines chartes, votre poids peut tomber entre 2 grandeurs de raquettes. Dans ce moment là, on doit prendre compte de la grandeur de la personne. Si la personne mesure 5’3″, on va vers la raquette la plus petite. Par contre, si la personne mesure 6’, on va vers la raquette la plus grande! Question que la petite personne ne se ramasse pas avec des raquettes trop longues et trop larges pour sa taille et qu’elle marche écarté!!! =P

Côté poids, la différence n’est pas énorme. Le poids d’une raquette varie autour de 4 a 8 lbs.

Pivot : Il existe 2 grands types de pivot. Un pivot fixe et un pivot complet. Le pivot complet permet à l’arrière de la raquette de rester au sol. Le pivot fixe est celui qui garde la raquette plus près du pied, donc l’arrière de la raquette remonte avec le pied. Avantages Désavantages? Le pivot complet garde la neige au sol et il est plus facile d’avancer avec une raquette du genre. Sauf que reculer ou tourner avec une raquette du genre est quelque chose de plus complexe. Le pivot fixe va procurer une marche facile, on corrige notre trajectoire plus facilement, reculer et tourner est un jeu d’enfant étant donné que la raquette reste près du pied et ne pend pas. Sauf que, lors du lever du pied, la raquette claque sous le pied comme une gougoune et donc, envoie la neige sur le derrière de la jambe et dans le bas du dos.

Types de harnais : Le harnais est quelque chose de primordial. On doit être facilement capable d’enlever notre raquette, d’ajuster les attaches. Il y a 2 grandes catégories; les attaches en tissu et les attaches à crinque. Les attaches en tissu sont un peu plus bas de gamme. C’est facile d’y glisser son pied, c’est très mou, sauf que si de la neige fond dans le tissu et regèle, le tissu va finir par se raidir et c’est plus difficile d’enlever les raquettes à ce moment là. Aussi, il est très difficile de modifier son ajustement en gardant ses mitaines. Les attaches à crinque sont disponibles en plusieurs qualités. C’est très facile à enlever et à détacher. Un ajustement précis est facile avec la crinque. Aussi, l’ajustement et enlever la raquette est possible est très facile avec les gants.

Crampons : Il existe des crampons moins complet, il y en a moins au talon par exemple. Mais ça ne veut pas dire pour autant que c’est une mauvaise raquette. Il faut savoir évaluer ses besoins en matière d’activité hivernale. Si on désire aller en neige folle, on va axer nos besoins sur une raquette un peu plus large. Si on désire aller en montage, où l’on sait que l’on va avoir besoin de plus de… “grip”, on va axer nos besoin sur de meilleurs crampons, plus solides, plus complets.

Talonnière : Chose qui n’est pas présente sur toutes les raquettes, mais encore là, il faut savoir évaluer nos besoins car ce n’est pas utile à tout le monde. L’utilité de la talonnière est de faciliter l’ascension en montagne. La talonnière vient créer un appui de plus puisqu’en ascension on a tendance a marcher plus sur la pointe des pieds, ce petit plus vient nous donner l’appui nécessaire pour nous donner l’impression que l’on marche a plat ou presque.

Chaussure : C’est possible de faire de la raquette avec pratiquement tout type de chaussure, mais la running n’est vraiment pas recommandé. Tout dépendamment de votre tolérance au froid, plusieurs isolations sont disponibles dans les bottes. Certaines compagnies comme NorthFace et Merrell font des bottes avec un petit appui à l’arrière pour accoter la ganse de la raquette et la botte comporte souvent un petit anneau à l’avant pour attacher des guêtres.

Guêtres : Une guêtre, c’est un peu une rallonge de pantalons de neige, qui se serre et s’ajuste mieux à la botte afin d’empêcher la neige d’entrer dans les pantalons. Ce n’est pas quelque chose de nécessaire si la marche est effectuée en sentier, mais c’est un accessoire recommandé lors de marches en sentiers hors piste ou en neige folle.

Bâtons : Accessoires très utiles et pratiques, ils aident la marche, donne un coup de main lors d’ascensions et donnent une utilité aux bras!! Si vous ne voulez pas dépenser pour des bâtons hivernaux, plusieurs compagnies de bâton de marche d’été offrent un panier, un embout à ajouter au bâton qui peut servir à la même chose. C’est une dépense qui s’avère alors utilisable en 4 saisons.

Kit de base : Si vous ne voulez pas dépenser plein prix pour les raquettes, les bâtons, les guêtres, il y a toujours la location qui est possible, mais il y a aussi des kits de base qui sont disponibles dans certaines compagnies comme Outbond. Souvent il s’agit d’ensembles très de base, adapté pour quelqu’un qui veut posséder sa propre paire, qui n’en fait pas beaucoup et/ou qui ne sais pas si elle aime assez ça pour s’acheter un ensemble de meilleure qualité. Souvent ces ensembles coutent environ une 100aine de $$ alors que le prix d’une paire de raquette commence aux alentours de 150$ et une paire de bâton de marche, autour de 50$.

Marques : Vite vite certaines bonnes marques disponibles en magasin. On commence par GV, une compagnie Québécoise située dans la réserve huronne à Wendake, près de Québec. www.raquettesgv.com. Il y a aussi MSR qui utilise un procédé différent pour ses raquettes. La grandeur est standard et on ajoute une rallonge à l’arrière pour l’ajuster à la grandeur nécessaire. Ces raquettes sont de très bonne qualité, mais un peu plus orientés pour du tout terrain à traction élevée, terrain montagneux. Tubbs est la marque la plus vendue où je travaille. Belle qualité prix, pas trop dispendieux, mais de beaux produits. C’est une marque très reconnue dans les raquettes modernes. Je pourrais continuer encore longtemps, LouisGarneau, Atlas, Mckinley… Il faut savoir ce qu’on recherche et dans quelle gamme de prix on veut se diriger!

Conclusion : Évaluer ses besoins est important. Où veut-on aller avec nos raquettes? En montagne, dans la neige folle du champ derrière la maison, dans le bois? Si on a l’ intention d’aller en sentier tapés, c’est une perte d’argent que de s’acheter des raquettes! On ne renfonce pas dans la neige tapée (ou très peu!!) Une bonne paire de botte suffit.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour!

    Je me suis achetée des raquettes aujourd’hui. Le vendeur insistait pour des “Faber”, j’en fais seulemet occasionnellement et sur des pistes damées ou en foret peu accidentée. Je me demandais si j’étais mieux avec les “GV” de Wendake à la place car j’ai payé 134$ et je crois qu’elles sont moins cher chez GV ?

    Merci!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.